Le couchage …

Bonjour à tous et bonne année 2013 ! J’espère que vous avez passez un bon réveillon !

 

Ce nouvel article va porter sur le couchage, et tout le matériel qui s’y rapporte, à savoir : sac de couchage, matelas, et la tente.

 

Commençons par le matelas, il est une pièce clé pour bien dormir. En effet c’est lui qui nous isole du sol, et qui nous évite de dormir sur les cailloux.
Il en existe plusieurs sorte, auto-gonflant, gonflable, matelas mousse… Chacun offre des particularités qui lui sont propres.
Le matelas mousse aura la particularité d’être léger et extrêmement solide. Il va également être très résistant à l’eau sur une longue durée. Il sera par contre encombrant car de par sa structure, on ne peut pas le plier, mais simplement le rouler, et il sera moins confortable (bien-sur, ce n’est qu’un point de vue, mais je ne me vois pas faire 3 mois de vélo et dormir sur un matelas mousse).
Le matelas auto-gonflant sera facile à mettre en oeuvre, sera plus confortable que le matelas mousse, et nous isolera mieux du sol. Vous pouvez trouver des matelas auto-gonflants à tous les prix, de toutes les formes, selon les besoins que vous avez. c’est le plus répandu actuellement.

 

A l’origine, les matelas de camping étaient gonflable… mais question isolation ce n’était pas encore ça ! Il ne s’agissait que d’une lame d’air (qui bien-sur est un isolant) mais trop épaisse pour justement servir d’isolant. De plus ce type de matelas était souvent bruyant à cause des matériaux plastiques utilisés.

 

C’est pourtant le système que j’ai choisi. La marque EXPED a créé un matelas gonflable de 7cm d’épaisseur, avec une couche isolante faite en duvet d’oie. Il s’agit du matelas « downmat UL 7″. Pour les thermiciens, la Rvalue de ce matelas s’élève à 5.9, ce qui est largement supérieur à ce que j’ai trouvé ailleurs avec les matelas auto-gonflants. Avant de l’acheter,je suis allé voir ce matelas en magasin, pour m’assurer de sa qualité et du matériau utilisé pour sa fabrication. La toile de ce matelas ne m’a pas paru bruyante du tout, relativement épaisse et solide. Je me suis laisser charmer par son épaisseur, 7cm, qui devrait assurer un confort non négligeable. Ci dessous les photos du matelas :

 

 

Comme on peut le voir, le matelas ne pèse que 565 g. Il m’a permit de réduire un peu le poids emporté pour tout ce qui est couchage, que j’ai fait exploser avec la tente, mais j’en reparlerai par la suite.

De plus le matelas est gonflable avec un sac fournis par EXPED, très léger et qui prends très peu de place. Ce sac permets de ne pas gonfler le matelas à la bouche, afin d’éviter toute infiltration supplémentaire d’humidité dans le matelas (autre que l’humidité ambiante), et ainsi augmenter sa durée de vie.

 

 

Concernant le sac de couchage, Il y a la encore beaucoup de choix sur le marché. Pour des raisons de qualité et de performance, j’ai opté pour un sac de couchage en duvet d’oie.

J’avais estimé qu’en Norvège je pourrais atteindre parfois des températures autour de 5°C, voir moins (à valider) en montagne… je voulais également pouvoir m’en resservir, j’ai donc opté pour une température de confort de -5°C environ.

 

Après avoir cherché longtemps sur internet, j’ai opté pour la gamme HELIUM de chez Mountain Equipment, confort -4°C / -11°C avec température extrême à -28°C. C’est un sac en forme de sarcophage, légèrement plus grand que moi pour pouvoir stocker mes affaires au chaud à mes pieds pendant la nuit. Il fait un poids de 1400g environ, ce qui porte le couple sac+matelas à 2kg.

 

Vous trouverez les photos du sac ci-dessous:

 

 

Je ferai plus tard un article pour la sélection du matelas et du sac de couchage, c’est un travail fastidieux face à la grande diversité des modèles. Dans tous les cas, l’important est de se fixer un budget et les conditions d’utilisation, ça limitera de beaucoup le choix que vous aurez à faire.

 

Pour la tente le choix est également compliqué, il y a de tout, toutes les marques proposent des tentes plus ou moins étanches, plus ou moins spacieuses, solides ou fonctionnelles…

J’ai fait en fonction de mon budget, et de mes envies. A la base, je voulais une deux places, très étanches pour les pluies répétées de Norvège, avec deux absides pour pouvoir aérer par temps chaud, et relativement spacieuses pour pouvoir mettre le réchaud. J’ai trouvé chez Vaude la toute dernière Terraqattro (non vendue en France, je l’ai trouvé sur un site Anglais).

C’est du coup une trois places, avec 2 absides de chaque côté et une très bonne résistance aux intempéries. Je n’ai pas trouvé encore de tests sur cette tente, mais je la testerai directement, en réel !

Elle pèse 3.75kg, ce qui est lourd pour une tente de randonnée, mais je me dis que c’est le prix de mon confort… Eh oui, ce sera mon toit pendant trois mois ! Si je trouve ce poids insupportable, je vous en ferai part afin que vous ne fassiez pas la même erreur que moi !

 

Voila, ce sera tout pour aujourd’hui, J’espère que cet article vous a intéressé  et n’hésitez pas à poser vos questions, je me ferai un plaisir d’y répondre !

A bientôt et bonne année 2013 !

 

Damien

2 commentaires pour “Le couchage …”

  1. Un bon dodo avec tout ça!

  2. Bah…avec une cheminée dans la tente il devrait faire bon
    !

Laissez un commentaire

« » - « »